Rother a bouffé du Lyon

11 janvier 2013 - 09:38

Football (CdF - 32es) / Rother a bouffé du Lyon

Wilfried Rother coupe la progression de Lisandro Lopez : Epinal a beaucoup fait pour son image dimanche dernier.

Wilfried Rother coupe la progression de Lisandro Lopez : Epinal a beaucoup fait pour son image dimanche dernier.


Pour sa première contre une L1, le Sézannais Wilfried Rother a frappé fort. Avec Epinal, il a sorti le tenant du titre, l'OL, pourtant au complet.

IL fallait bien ça pour atténuer les déboires du SA Spinalien en championnat. Longtemps dans la course pour l'accession en Ligue 2 il y a un an, les Vosgiens de l'ex-Stadiste Fabien Tissot ont finalement calé… Pour se retrouver avant-derniers du National cette saison (*).
La descente en CFA leur pend au nez, surtout que six clubs seront relégués contre quatre en mai dernier. Dans ce contexte moribond, l'élimination aux tirs au but de l'OL (3-3, 4-2 tab) a redonné le sourire à toute la Colombière, la pelouse d'Epinal. « On ne va pas dire que les supporters nous ont pardonné tout mais ils oublient nos contre-performances un temps », souligne Wilfried Rother.
Prêté par Troyes avec qui il est lié jusqu'en 2014, le Sézannais de 22 ans savoure mais n'oublie pas que la priorité reste au championnat.

Wilfried, vous n'aviez jamais joué une L1. Battre Lyon pour une première, c'est le plus beau souvenir de votre carrière…
« C'est certain. On s'était dit qu'il fallait jouer pour prendre le maximum de plaisir. Mais, dans notre tête, il y a toujours eu l'idée qu'on pouvait faire un coup. »

Quand avez-vous réellement pensé que c'était faisable ?
« Quand on revient à 3-3 (79e). Durant la prolongation, Lyon tire deux fois sur les montants. On s'est dit que c'était peut-être pour nous. On a trouvé des ressources pour ne pas lâcher alors que Lyon nous acculait sur notre but. Il y avait toujours un de nous pour mettre la semelle et dégager. »

A la séance des penalties, vous n'étiez pas parmi les tireurs…
« Il ne valait mieux pas. Il y a quelques saisons, en 32es de finale déjà, j'en avais raté un à Vannes. J'étais le 8e tireur. Il fallait que je marque pour que la série continue. J'ai raté et à 18 ou 19 ans, ça marque. S'il fallait, j'y serais allé dimanche mais les gars ont fait le boulot. »

« On va s'en sortir »

Vous marquiez un autre ex-Troyen, Bafétimbi Gomis. C'est facile d'oublier qui est en face ?
« C'est quand même un international et un des meilleurs buteurs en activité en L1… Il faut être plus concentré. C'est une occasion de se mesurer au haut niveau, de se juger pour voir ce que l'on vaut. J'ai aimé. »

Recevoir Nantes après Lyon, ça fait presque fade, non ?
« Evidemment, on rêvait de Marseille ou Paris. Moi, je pensais aussi un peu à Troyes. Nantes, c'est de la L2. Mais, avec son passé et son classement actuel, ça vaut une L1. »

Ce succès donne-t-il le coup d'envoi de votre saison ?
« On a intérêt. Avec le nombre de relégués, ce n'est pas la bonne saison pour être en dedans. Il faut enchaîner. Nos prochains matches sont importants. Après ce qu'on a montré contre Lyon, on n'a plus le droit d'être ridicule en championnat. »

Votre public ne comprendrait pas…
« C'est sûr qu'on ne l'a pas gâté… Nos résultats sont plus que moyens. Malgré tout, je ne regrette pas mon choix. On a une équipe de valeur et un groupe qui travaille. On va s'en sortir. »

Propos recueillis par Philippe LAUNAY
(*) Ils sont 19es avec 14 points, à sept longueurs du premier non-relégable, Cherbourg (15e, 21 points), battu hier soir 3-0 chez lui par Boulogne-sur-Mer (retard, 17e journée), le tombeur de Vitry-le-François en Coupe s'extirpant, lui, de la zone rouge (10e, 23 points).

Commentaires

PROGRAMME

Agenda

  .    

 

 DIMANCHE 23 OCTOBRE 2016

LIEU: STADE ST HUBERT

6ème TOUR

 

 

  SA SEZANNE  

  DH        

     Reçoit BAR SUR SEINE

          MATCH DE COUPE DE FRANCE 

Venez nombreux encourager votre équipe  !!! 

 

   SEZANNE

SEZANNAIS NE LACHE JAMAIS     

Armes de Sézanne

 

 

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 5 Dirigeants
  • 8 Entraîneurs
  • 10 Joueurs
  • 12 Supporters